Le Chemin… voies

Notre association dénombre plusieurs hébergements sur les 4 voies les plus fréquentées
mais aussi sur la voie du Célé ou sur la voie d’Alsace. Découvrez ces sentiers superbes, ces
paysages splendides, dégustez les gastronomies des terroirs que vous traverserez et imprégnez
vous de ces patrimoines uniques qui font la richesse du chemin en France.

Le chemin comprend plusieurs voies, entre richesses
et patrimoine que nous vous détaillons ici

Voie du Puy

Le chemin du Puy débute sur le parvis de la cathédrale
du Puy en Velay.

Il est le plus ancien « chemin de Saint-Jacques » ouvert en France. Il serait le prolongement d’une voie d’Europe centrale, dite “Oberstrasse” (la « route haute »), que les nombreux pèlerins venant de l’Europe de l’Est auraient emprunté pour se rendre vers le sanctuaire marial du Puy.

La voie du Puy ou Via Podiensis est de loin l’itinéraire le plus fréquenté et le mieux équipé en hébergements.

Du Puy-en-Velay, vous traverserez les terres volcaniques du Velay, le massif granitique de la Margeride, le plateau de l’Aubrac, la vallée du Lot. Vous rejoindrez ensuite les causses du Quercy, les vallons de la Gascogne, le Béarn , pour rejoindre les Pyrénées
Cet itinéraire doit sa notoriété à l’immense variété de paysages exceptionnels qui en font la voie préférée de pèlerins.

Des lieux majeurs de l’art et de la spiritualité comme la cathédrale du Puy , les abbatiales de Conques et de Moissac lui confèrent cette renommée de chemin millénaire. .

Tous les chemins mènent à Compostelle.

hébergements voie du Puy.

Chemin de Cluny

Chemin de Cluny depuis la ville de Cluny en Saône et Loire célèbre pour son abbaye, symbole du renouveau monastique en occident qui rayonné sur toute l’Europe jusqu’à la révolution française.

Ce tracé traverse la Bourgogne, gravit les sommets des monts Forez, longe la vallée de la Loire pour rejoindre Le Puy en Velay.

Tous les chemins mènent à Compostelle .

hébergements voie de Cluny

Vallée du célé (GR 651)

Entre Figeac et Cahors , la voie du Célé commence au village de Béduer sur le GR65. Vous suivez le Célé sur environ 50 km et pouvez profiter de quelques aménagements pour vous rafraichir entre falaises et rivière.

Vous cheminez dans la vallée du Célé par le GR 651 et traversez de magnifiques villages en commençant par Espagnac et son prieuré, puis Saint Sulpice et Marcilhac avec son abbaye, Sauliac et ses maisons troglodytes, Cabrerets et la célèbre grotte ornée du Pech Merle.

A Bouziès vous rejoignez la vallée du lot et par le chemin de Halage, vous pouvez remonter jusqu’à Saint Cirq Lapopie, village classé souvent dépeint par les artistes et les écrivains dont André Breton, chef de file du surréalisme.

On rejoint Cahors soit par le GR36-46 qui longe en partie le Lot et traverse le village d’Arcambal ou en remontant sur le Causse vers le GR 65 par Bach à partir de St Cirq Lapopie. Nombreux hébergements de tous types vous accueillent le long de cette voie.
La spiritualité se trouve sous toutes les formes sur cette voie paisible très nature.

Tous les chemins mènent à Compostelle.

hébergements vallée du Célé

Voie d’Arles

La voie d’Arles ou “Via Tolosana” prend son départ à la cathédrale de Ste Trophime à Arles .

Cette voie traverse la Camargue, le Languedoc, tout le sud de l’Occitanie en passant par la Montagne Noire,
le Lauragais, le Toulousain, la Gascogne, pour rejoindre l’Aquitaine avec la Bigorre et le Béarn avant de gravir les Pyrénées vers le Col du Somport, pour rejoindre les autres voies à Puente la Reina par le Camino Aragonés (Chemin Aragonais).

Elle traverse des villes détentrices d’importants sanctuaires , St Gilles qui assurait l’énorme prospérité de sa cité éponyme, port d’embarquement vers la Terre Sainte au moyen-âge, Montpellier, où sa Vierge noire protégeait la cité et l’activité marchande, Castres, où l’on louait saint Vincent , Toulouse, où le chapitre de saint Sernin conservait les reliques de St Saturnin , Auch, où l’on vénérait saint Orens.

La voie d’Arles est aussi l’artère parcourue par les pèlerins en partance pour Rome : les “Romieux”. Elle prend alors aussi le nom de “Camin Romieu”.
Cet itinéraire est toujours le même aujourd’hui, et le GR-653 y a déposé ses marques de balisage.

Tous les chemins mènent à Compostelle.

hébergements voie d’Arles

Voie de vézelay

La voie de Vézelay ou Via Lemovicensis débute sur le parvis de la basilique Sainte Marie-Madeleine de Vézelay.

L’itinéraire est très riche en paysages et lieux mythiques de la spiritualité : collégiale St Léonard de Noblat, cathédrale de Bourges , cathédrales de Nevers, cathédrale St Front de Périgueux , abbatiale de St Sever .
De la Bourgogne au Berry puis au Limousin pour arriver en Aquitaine , il parcourt des régions verdoyantes ou boisées, auxquelles succèdent les vignobles de la Gironde , puis les immenses forêts de pins des Landes pour rejoindre les vallons des Pyrénées Atlantiques .
L’itinéraire a été aménagé dans les années 1990. Deux tracés coexistent depuis la Bourgogne. Ils sont balisés différemment :
Le sentier GR®654 qui est balisé par la fédération française de la randonnée pédestre.
Le chemin dit « historique » qui a été conçu et aménagé par les Amis de Saint-Jacques.
En outre, plusieurs branches subdivisent ces tracés principaux et permettent des alternatives. Il est possible de passer par La Charité-sur-Loire et Nevers ou par Bourges.
Les deux branches se rejoignent à Gargilesse-Dampierre dans le département de l’Indre.
A Bergerac en Dordogne, deux alternatives s’offrent à vous :
par le GR®654 Ouest pour rejoindre Sainte-Foy-la-Grande ainsi que les Pyrénées par le GR®654 Est à travers les collines de l’Agenais et Montréal du Gers sur la voie du Puy-en-Velay(GR®65).
Vous rejoindrez les autres Voies à Ostabat-Asme quelques kilomètres avant Saint-Jean-Pied de Port.

Tous les chemins mènent à Compostelle.

hébergements voie de Vezelay

chemin d’alsace

Le chemin d’Alsace a été balisé depuis Wissembourg jusqu’à Belfort, par l’association des amis de St Jacques d’Alsace et le Club Vosgien, avec la jonction des itinéraires allemands.

Wissembourg est le départ du GR® 53, la traversée des Vosges par les crêtes.

Il n’est pas un itinéraire historique car les voies anciennes sont devenues très motorisées mais il suit un itinéraire reliant des lieux chargés d’histoire jacquaire tels que la cathédrale de Strasbourg ou le Mont Ste Odile.

Il permet de découvrir une Alsace profonde et authentique , ses vignobles , son patrimoine architectural ou industriel. La spiritualité se manifeste à chaque détour de ce chemin.

Tous les chemins mènent à Compostelle.

hébergements chemin d’Alsace

Voie de tour

La voie de Tours ou Via Turonensis débuterait à la Tour St Jacques à Paris.

Cette voie accueillait des pèlerins venus du Nord de la France et de l’Europe du Nord .
L’itinéraire emprunte un tracé vers l’Espagne parcouru
depuis l’Antiquité romaine et toujours conservé.

Le pèlerinage de Saint-Martin de Tours, antérieur à celui de St-Jacques-de-Compostelle, a fait de la ville de Tours une étape incontournable. Les foules se rendaient à Tours pour s’incliner sur le tombeau de saint Martin, mort au 4ème siècle.

D’autres hauts lieux de la spiritualité chrétienne seront à visiter , les villes d’Orléans, de Blois, de Tours, de Poitiers, ou de Saint-Jean-d’Angély, et les communes de Melle, d’Aulnay, persuaderont que ce chemin ne peut décevoir son cheminant.

L’itinéraire de Tours se distingue des autres itinéraires par un terrain peu accidenté avec peu de dénivelé très praticable à vélo.

Il permet de découvrir le Val de Loire, la Touraine, le Poitou, l’Angoumois, la Saintonge, le Bordelais, les Landes, et le Pays Basque .

Vous rejoindrez les autres voies à Ostabat –Asme quelques kilomètres avant Saint-Jean-Pied de Port.

Tous les chemins mènent à Compostelle.

hébergements voie de Tours